• Un nouveau témoignage sur la bipolarité !!!

    Un nouveau témoignage sur la bipolarité !!!

     

     

    Mon livre, Je suis bipolaire mais le bonheur ne me fait pas peur, sort en librairie aujourd'hui. Trop heureuse pour ne pas partager. L'écrire et le publier a été pour moi un pas immense vers l'acceptation de la maladie. J'espère de tout cœur qu'il aidera d'autres malades et leurs proches.
    Bonne journée.

     

    Extrait...


    Plus ma vie était intense, mieux c’était. Incapable de repos, étrangère à l’oisiveté. Jamais de lâcher prise. Peur de l’ennui. Terreur du vide. Qu’un espace, aussi infime fut-il, se libère, il me fallait le remplir. Et cela, en temps normal. Je ne parle pas des périodes maniaques ou cette frénésie était multipliée par dix. Je pense que ce besoin de mener une existence intense et de faire feu de tout bois vient de mon refus de la limite suprême, celle de ma finitude.
    La peur de la mort et le refus de mourir me taraudent depuis l’enfance. Je me revois seule dans ma grande chambre mansardée, allongée par terre au milieu des peluches, les yeux rivés aux poutres du plafond, à me tourmenter avec ces questions. Pourquoi doit-on mourir ? J’ai tant à faire et tant à voir, je n’aurai jamais assez de temps. Je ne veux pas que ça s’arrête. Du haut de mes cinq ans, j’étais déjà hantée par la fuite du temps. Tout passe trop vite. Je ne supporte pas de voir le temps filer. Cela m’angoisse. D’ailleurs, je déteste les horloges et tout réveil ou montre, qui nous assène ses inlassables tic-tacs. Je ne me sens vraiment sereine que lorsque j’oublie que le temps passe. J’ai besoin d’arrêter de compter. Autant que je peux, je ne regarde pas l’heure, en tout cas dans les moments agréables. Impression illusoire qu’en oubliant le temps, j’ai le pouvoir de le suspendre.

     

    Photo de Hélène Pérignon.
    Photo de Hélène Pérignon.
     
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Nicole LE JEAN
    Jeudi 19 Février 2015 à 15:35

    Très beau témoignage par cette auteur du livre sur sa bipolarité, je suis interloquée car depuis que je suis petite fille je  pensais comme elle et le faisait courir après le temps et me posais la même question sur la mort et encore maintenant je réfléchis et parfois me dit pourquoi mettre au monde des enfants puisque eux aussi y passeront comme tous même une de mes voisines plus jeune que moi qui a eu 1 fille et 3 garçons et est assistante maternelle m'a répondu qu'il ne fallait pas trop réfléchir à tout sinon on ne ferait rien et pourtant moi qui est fait 3 TS l'une après l'autre en 1998 et de plus en plus forte maintenant j'ai peur de cette issue car j'aime trop la vie et même si je suis seule, j'apprécie le bonheur même en connaissant le nom de ma maladie qui a été diagnostiquée à la suite de mes TS en psychiatrie la même année, dans l'instant présent je veux encore vivre et pourtant mon espérance de vie diminue de plus en plus mais j'ai très peur de souffrir avant ou d'être un légume aussi, alors je préférerai tout de même faire le grand saut et c'est surement cette raison qui me fait encore courir après le temps pour en avoir un peu plus de disponibilités, quand je regarde l'heure j'ai de plus en plus l'impression que le temps défile à toute vitesse comme toutes les personnes âgées.

    2
    DALLEAU Denis Alain
    Vendredi 20 Février 2015 à 06:31

    Bonjour,

    J'ai lu un extrait de votre livre et j'aimerai savoir comment me le procurer et son prix. Car je vis dans un département Outre Mer, Île de la Réunion, dans l'océan Indien. Répondez moi sur mon mail. Merci d'avance.

    Denis DALLEAU.

    3
    Vendredi 20 Février 2015 à 06:44

    Bonjour Jean Denis ce n'est pas mon livre mais le livre D'Hélène Pérignon !!! J'ai mis un extrait sur mon blog !!! Il est disponible sur la Fnac à 17 euros je crois. Cdlt Florent

    4
    Lénotte
    Vendredi 20 Mars 2015 à 16:02

    Bonjour Denis,

    Mon livre coûte effectivement 17 euros. Il est en vente sur toutes les plateformes de vente de livres Internet (Amazon, fnac et autres librairies en ligne). J'espère que vous arriverez à vous le procurez. Et, si vous le lisez, vos commentaires sont les bienvenus. Merci.

    Hélène Pérignon

    5
    Lénotte
    Vendredi 20 Mars 2015 à 16:05

    Bonjour Nicole,

    Merci pour votre témoignage, touchant. J'espère que mon livre vous a donné l'envie de lutter et de croire au bonheur. La vie, même lorsqu'elle est un combat, en vaut tellement la peine. Je vous souhaite de trouver équilibre et sérénité. Et du bonheur entourée de ceux que vous aimez.

    Hélène Pérignon

    6
    DALLEAU
    Dimanche 16 Août 2015 à 08:17
    DALLEAU

    Bonjour. j'ai constaté quand on travail déjà dans l'édition, ou des personnes célèbres, c'est plus facile de se faire éditer, moi j'avais déjà écris 200 pages sur cette maladie et jamais je n'ai réussis à le faire publier, alors lors d'une crise j'ai tout brûlé, car j'ai une passion fou pour le feu et je pense que mon suicide je me ferais immoler dans un grand bureau, comme la CAF ou la Sécurité Sociale. Moi ma bipolarité coule dans mes veines, je n'en guéris plus et à 58 ans je ne veux plus de guérison, mon désir de mourir est plus grand que mon envie de vivre. Dans mon entourage personne ne croit plus à ma souffrance.

    Denis.

    7
    Jeudi 14 Avril 2016 à 10:02

    Know before judging, because that looks beautiful is not always beautiful and always look bad not bad

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :