• Questions fréquentes ???

    Les réponses avec le Pr Philippe Fossati, psychiatre :

    Les bipolaires sont-ils dangereux pour leur entourage ?

    "Non, les bipolaires ne sont pas dangereux pour leur entourage. Comme pour tous les problèmes psychiatriques, il ne faut pas considérer que les malades mentaux sont dangereux. Ils sont dangereux pour eux-mêmes, le risque de suicide et la mortalité par suicide sont des éléments très importants.

     

    "Dans les phases dépressives ou maniaques, parfois il peut y avoir des situations familiales tendues, des situations complexes d'autant plus si des toxiques (cannabisalcool…) y sont associés. Ces substances peuvent faciliter des passages à l'acte agressifs. Mais globalement, il ne faut pas considérer ces patients comme des malades potentiellement dangereux."

    Troubles bipolaires : le rôle de l'entourage ?

    "Il faut intégrer le couple et la famille dans la prise en charge d'un patient bipolaire. Cela fait partie des règles de psychoéducation. Il faut que la famille puisse participer, soutenir et étayer le patient bipolaire. Une thérapie de couple est indiquée quand il y a clairement un problème de couple qui est peut-être aggravé par le problème de bipolarité. Mais ce n'est pas systématique. En revanche les soutiens familiaux et la participation des familles facilitent la stabilisation des troubles bipolaires."

     

    Peut-on guérir d'un trouble bipolaire sans se soigner ?

    "Nous ne pouvons pas affirmer que l'on peut guérir sans se soigner. Il s'agit d'une forme de déni de la maladie. Mais il y a des patients qui sont en rémission complète sous traitement. Et après 10-15 ans, peut se poser la question de l'arrêt du traitement. Une fois que les patients commencent leur traitement, ils finissent par l'intégrer si le traitement est simple, s'il est bien toléré... Du coup la question de l'arrêt du traitement finit par ne plus être posée car le patient accepte son traitement.

     

    "À l'inverse, certains patients ont rechuté quand ils ont arrêté leur traitement au long cours qui était pourtant bien stabilisé. Après 15-20 ans, on pourrait arrêter le traitement chez certains patients mais souvent la question ne se pose pas car les patients sont tellement contents d'être stabilisés qu'ils ont intégré leur traitement dans leur vie quotidienne."

    La bipolarité peut-elle être due à une déficience en lithium ?

    "Un manque de lithium ne peut pas vraiment être responsable de la bipolarité. Nous n'avons pas mesuré la concentration de lithium intracérébrale. En revanche, le lithium est un traitement de référence très efficace.

    "Le lithium est un stabilisateur de l'humeur. Il est à la fois préventif des épisodes dépressifs et préventif des épisodes maniaques. Il est aussi curatif des épisodes maniaques.

     

    "On pense également, même si la question est encore débattue, que le lithium est aussi curatif des épisodes dépressifs. Autrement dit il contrôle l'ensemble des phases de la maladie si on le teste sur une période assez longue. Il faut au moins deux ans voire plus pour pouvoir avoir une stabilisation de l'humeur."

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :