• Mon cadeau de noël !!!

    Pour vous remercier de me suivre sur ce blog voici la conclusion définitive du livre : 

     

    Voilà le 6 est fini et le 7 je suis en vrac, je ne peux même pu marcher sans boiter. Ma voix est partie en voyage et je suis de nouveau triste. Je pleurs, je pleurs car je suis seul. Je le veux bien car à chaque projet le lendemain je suis en vrac et seul. J’ai besoin de souffler, vider le trop plein pour pouvoir repartir.

     

    Le 8 comme prévu je reprends ce témoignage pour plusieurs raisons. Tous mes projets caritatifs sont finis. L’émission d’Hugo m’a donné le déclic. Puis j’ai reçu des centaines de messages d’encouragement, je ne pouvais pas ne pas aller au bout des choses. De plus vous avez pu comme cela profiter de mes expériences et cela laisse un grand message d’espoir.

     

    Un grand message d’espoir pour les malades de cette maladie de merde, mal connue et mal perçue. Un grand message pour les malades en général car dans la vie rien n’est jamais perdu il faut se battre jusqu’au bout. Un grand message d’espoir pour les proches de malades qu’il ne faut pas oublier car quand un membre de la famille est malade c’est toute la famille qui souffre.

     

    Voilà nous arrivons à la fin de ce livre, témoignage, récit… Vous l’appellerez comme vous le voudrez. Je ne suis pas un écrivain mais j’ai donné mon maximum en toute simplicité. On pourrait dire que j’ai posé mes couilles sur le billot.

     

    J’espère que vous aurez passé un bon moment et que vous aurez apprécié mon travail. Mon but est de témoigner mais aussi d’échanger et partager. J’espère un peu avoir changé le regard et laisser un peu d’espoir à ceux qui luttent.

     

    De mon côté, je ne sais pas ce que je vais devenir dans les mois à venir et beaucoup de questions restent en suspens à ce moment. Vais-je m’en sortir ? Que vais-je devenir professionnellement ? Vais-je trouver les réponses à mes problèmes ? Vais-je pouvoir me stabiliser ? Marine va-t-elle revenir vivre avec moi ?  Vais-je réussir avec Sophie ? Vais-je vendre ma maison ? Vais-je créer mon entreprise ? Vais-je devenir quelqu’un ?

     

    J’arrive à la fin de ce témoignage et comme je suis plein de contradictions je me dis désormais que ce récit doit être une grosse merde.

     

    Peut-on écrire sans jamais avoir lu ? Cependant ma tête avait déjà écrit ce récit dans un coin de ma tête, j’ai toujours su qu’un jour quand je saurai, je l’aurai écrit. Je n’ai pas dû réfléchir aux mots ils sont sortis tout seul.

     

    Je vais l’auto éditer car je veux en garder le contrôle et le vendre à qui j’ai envie. Je veux aussi m’occuper de sa diffusion et de la publicité. Je pense que vous pourrez vous le procurer en mars 2015. J’ai déjà quelques propositions et pourquoi pas une version audio ou en braille pour que tout le monde puisse en profiter.

     

    Je garde en tête cette idée d’Hugo d’en faire une pièce de théâtre et donc je souhaite garder mes droits d’auteur.

     

    Je le vois comme un tome I et il pourrait avoir un tome II. On pourrait parler de la suite de ma vie maintenant que je sais et voir ce que je suis devenu. J’ai repris le travail en temps thérapeutique le 10 novembre.

     

    J’ai commencé en parallèle aussi à faire quelques proses. Pourquoi pas après un recueil de poésie. De plus j’ai une autre idée derrière la tête, que l’on m’a soufflé un jour. J’aimerais pourquoi-pas faire un recueil commun avec plusieurs auteurs et reverser les ventes pour Léonard.

     

    Voilà la fin de ce chapitre et quelles vont être mes prochaines lubies ? J’ai envie de créer une association pour aider les bipolaires en difficulté afin de financer des projets pro ou culturels. J’ai envie de continuer à me battre auprès de Léonard. J’ai toujours envie de créer mon entreprise. 2015 sera une superbe année j’en suis sûr. De plus même en arrêt presque toute l’année avec des moments très difficile je peux dire que 2014 est ma meilleure année. L’année de la découverte de la maladie, cet ouvrage, les projets, toutes ces rencontres humaines.

     

     

    J’espère que ce récit pourra vous permettre de mieux me connaitre et de mieux me comprendre. Acceptez-moi comme je suis et n’oubliez-pas que je suis malade.

     

    A mes proches, amis et collègues j’espère que par ce récit je ne vous ai pas blessé ce n’était pas le but de mes écrits. J’espère que vous avez pu me découvrir sans rien cacher, sans rôle d’acteur. Ce que j’ai raconté est ma vie et la vision que j’ai sur elle. Tout n’a pas été dit car le but encore une fois n’est pas de régler mes comptes sur la place publique. Je veux aussi garder pour moi certains moments intimes de ma vie. Je veux aussi protéger certaines personnes. J’ai voulu me mettre nu moi mais je ne veux pas déshabiller les autres. Mes écrits sont comme je suis dans la vie simple.

     

    Pour ceux qui me connaissent aussi que comme un mec super sympa, drôle, joyeux, vous aurez pu découvrir en moi le monstre que je vous ai caché.

     

    A tous les malades de cette saloperie de maladie, courage, si moi ai pu écrire vous pouvez le faire aussi. Si par cela ça vous permet d’aller un peu mieux et bien j’aurai réussi quelque chose dans ma vie. Si des fois tu as des moments euphorique, suivi d’obsessions, de dépression et des moments où tu veux en finir avec la vie, renseignes-toi tu es peut être comme moi. En France nous serions 4 %.

     

    Si toi aussi tu as l’impression d’être un mal compris et tu as l’impression d’avoir un monstre en toi, tu es peut être comme moi.

     

    A mon père, papa je t’aime et suis fier d’être ton fils. Acceptes ma maladie et acceptes moi comme je suis. J’ai besoin de ton soutien et de temps en temps dis-moi je t’aime.

     

    A mes filles, je vous aime même si ce n’est pas facile pour tous les jours. Vous êtes la meilleure chose qui m’est arrivé dans cette vie.

     

    A mes frères et sœurs, je vous aime de tout mon cœur.

     

    A ma mère, prends soin de toi, acceptes ta maladie et fais toi soigner.

     

    A mes amis et connaissances, ne me laissez pas seul avec mes obsessions, venez me voir, prenez de mes nouvelles. N’ayez pas peur de moi.

     

    A mon ex-femme dommage d’avoir tout retiré mais grâce à cela j’ai pu donner une autre route à ce bouquin.

     

    A Sophie, je t’aime et merci d’être là.

     

    Pour finir au Monstre, vas te faire foutre, meurs et ne reviens jamais, je te hais. Je sais que je ne peux pas te tuer mais je vais t’endormir à tout jamais.

     

     

     

    Florent

     

     

    Ps : dans chaque lettre il y a un Ps, si ce récit vous a plu ou pas mais que vous voulez en parler contactez moi j’en serai ravi !!!

     

     

     

     

     

    FIN

     

     

     

     

    To Be continued… 

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Nicole LE JEAN
    Dimanche 28 Décembre 2014 à 18:59

    Et bien moi aussi et encore me voila en train de lire tes dernières lignes de ton livre que, espérons le, un jour très proche je pourrai l'acheter chez mon libraire, comme je te le dis et répète encore tu as été un très bel exemple pour nous tous, tes amis(es) bipolaires et il faut toujours se relever en continuant à donner le meilleur de soi avant que notre démon ne revienne  et nous rendre la vie impossible ainsi qu'à nos proches qui malheureusement très souvent ne comprennent pas notre maladie et ils sont nombreux !! Merci Flosoph de nous communiquer ton énergie et ton dynamisme !! jamais il ne faut se laisser aller.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :