• De l'euphorie à la dépression

    Passer de l'euphorie à la dépression en quelques jours, c'est ce qui caractérise les troubles bipolaires autrefois appelés psychose maniaco-dépressive. Une pathologie qui se manifeste au moment de l'adolescence ou au début de l'âge adulte et qui est difficile à diagnostiquer. Des troubles qui toucheraient 700.000 personnes en France, autant les hommes que les femmes, plus en milieu urbain que rural.

    Ces troubles sont appelées bipolaires parce qu'ils présentent une phase maniaque et une phase dépressive, d'où leur ancien nom de maladie maniaco-dépressive.

    Durant la phase maniaque, la personne est hyperactive, euphorique, a un sentiment exagéré d'estime de soi, elle est inhabituellement volubile, passe du rire aux larmes et fait beaucoup trop de projets. Elle peut aussi faire des dépenses inconsidérées ou faire preuve d'un comportement sexuel à risque.

    Dans la phase dépressive, rien ne va plus. Tout se ralentit, la personne montre des signes de grande tristesse, elle n'a goût à rien, parfois elle veut mourir. Les formes les plus sévères sont qualifiées de mélancoliques. Parfois, au contraire, l'anxiété entraîne une agitation fébrile et une incapacité à rester en place. Elle a aussi des troubles de la concentration et de la mémoire. Le sommeil et l'appétit sont troublés et la libido s'effondre.

    Entre les deux phases, la personne bipolaire retrouve un état presque normal que l'on appelle "euthymie" ou "normothymie".

    Les troubles bipolaires ont des origines multiples et leur mécanisme précis nous échappe. Il existe une vulnérabilité génétique puisque le risque de présenter ce trouble, quand un parent du premier degré est atteint, est de 10%, alors qu'il n'est que de 1 à 2% dans la population générale. Des facteurs environnementaux et psychologiques peuvent déclencher la maladie.

    Le diagnostic du trouble bipolaire est particulièrement délicat à poser. Des études montrent qu'il faut en moyenne huit ans avant que le diagnostic soit établi.

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :